Non classé

Articles archivés

En voilà 6 !

Créé par le 10 juin 2011 | Dans : Activités, Creations, Fêtes, jeux, Non classé

C’était l’anniversaire de Walid aujourd’hui.
Quelle joie de se réveiller en pensant qu’on a une année de plus ;)

On a profité de la présence de leur amie pour se défouler sur le trampoline !
dsc02891.jpg
dsc02893.jpg
dsc02897.jpg

Nous avions gardé cet ananas à deux têtes spécialement pour cette occasion…
dsc02898.jpg

Miam, les bons fruits !
dsc02901.jpg
Et le miel…
dsc02916.jpg
Walid aime la noix de coco, à présent !
dsc02902.jpg

Cette semaine, nous avions lu Le joyeux anniversaire et, aujourd’hui, nous avons lu ce conte : http://www.fleurdepaix.com/fetes_naissance.htm
dsc02906.jpg

Et chanté cette chanson que j’ai inventé :

Une petit âme a choisi de venir nous rejoindre pour un temps,
et voilà qu’un jour tu es venu montrer le bout de ton né.
Ce jour, c’était le 10 juin, il y a 6 ans,
6 fois que la terre autour du soleil a tourné.

(refrain)
C’est ta fête aujourd’hui,
nous célébrons ce jour la vie,
la vie que tu as choisi,
et l’amour, aussi.

Quand tu avais un an, tu as marché
A deux ans, tu sautais !
Maintenant, à 6 ans, tu as tellement appris
et chaque jour t’apporte des précieuses leçons de vie

(refrain)
C’est ta fête aujourd’hui,
nous célébrons ce jour la vie,
la vie que tu as choisi,
et l’amour, aussi.

Mes cadeaux maison : un moineau en crochet, le rinocéros en feutrine et des feuilles de blettes inspirées de ce lien http://uneamedenfant.canalblog.com/tag/bettes%20en%20feutrine
dsc02912.jpg
Et des animaux en bois
dsc02909.jpg
Des outils pour bricoler
dsc02908.jpg
Et un cadran pour apprendre à lire l’heure, étant donné qu’un proche va lui offrir une montre !
Il a très vite compris et je crois que c’est presque acquis (c’est un peu de la triche car il y a écrit les minutes en petit, il faut dire).
dsc02915.jpg

Cru et cueillettes

Créé par le 06 juin 2011 | Dans : Activités, Non classé, Recettes/alimentation, Sorties/vacances

Nous avons passé quatre jours à manger cru dans un cadre assez chouette. Moi, Walid, Mehdi et… Olivier, qui s’est finalement décidé à tenter l’expérience !
ça a été un séjour inoubliable !
dsc02798.jpg

Ah, les cerises cueillies sur l’arbre !
dsc02788.jpg

J’ai découvert de fabuleux produits de la ruche ! Non seulement des miels en rayons absolument somptueux, mais aussi du pollen frais (un PUR régal) et encore du couvain (ne faites pas la grimace, ce sont des larves d’abeilles…).
dsc02808.jpg
dsc02799.jpg

Il y avait des moutons, un plaisir pour Mehdi, très attiré par cet animal ;)
dsc02807.jpg

Exemple d’un panier de légumes à partager en famille.
dsc02811.jpg

On pouvait acheter toutes sortes de fruits délicieux.
dsc02814.jpg
J’ai aussi acheté des cèpes séchées, des olives très bonnes…
On m’a fait goûter des noix d’amérique, excellentes, et on en trouve qui poussent en France !

Et on pouvait aussi cueillir des fruits offerts généreusement par la nature !
dsc02817.jpg

Les jeux avec les copines…
dsc02824.jpg

Du miel en rayon AVEC pollen, c’est une expérience inoubliable également !
dsc02826.jpg

Olivier a retrouvé son sommeil de bébé, il tombait en un clin d’oeil le soir !
dsc02827.jpg

Des ballades superbes.
dsc02828.jpg
dsc02838.jpg

Les enfants qui « rament » !
dsc02833.jpg

Suivies de cueillettes, pour se ressourcer ! Ici, des mûres, miam !
dsc02843.jpg

On a même eu droit à un spectacle, suivi d’une soirée danse.
dsc02852.jpg

Sans parler des échanges passionnants avec des personnes de tous âges…

Et mon chum a partagé tout de même quelques repas avec nous.
dsc02800.jpg

J’aimerais tellement que les enfants mangent comme ça tout le temps, mais à peine rentrés à la maison, ils ont réclamé quelques aliments cuits en en voyant !
Mehdi avait pas mal détoxiné : il a eu les yeux qui coulaient, le nez bouché, etc.
Walid, lui, commençait à retrouver une peau parfaite (il a la peau grumeleuse du fait de plaques fines…).
Olivier était plus détendu. J’ai senti que, bien qu’il n’y ait pas eu d’enfant de son âge, il avait réellement apprécié le séjour (sans s’ennuyer) et quelques conversations entre adultes.

A part ça, nous avons adopté un chien.
dsc02867.jpg

dsc02869.jpg

Considérations sur l’instincto

Créé par le 01 juin 2011 | Dans : Creations, Non classé, Recettes/alimentation

Je trouve que ce week-end instincto m’a réellement beaucoup apporté dans mon rapport à l’alimentation. J’ai réalisé hier que je n’avais pas consommé du tout d’aliments mélangés ces derniers jours (ni légumes, ni « douceurs ») et ce, sans même y penser !
Et que cela m’apportait beaucoup, en réalité.
Et quand on se laisse davantage guider par son odorat, on est moins dans sa tête, alors on pense moins des choses comme « il faut que je mange ça parce que… » (ça va se perdre/c’est bon pour la santé/c’est délicieux) et on laisse plus les choses arriver comme elles sont.
Par ailleurs, j’ai pleinement réalisé qu’avec la cuisine, on grandit dans un état de dépendance vis-à-vis des parents, ce qui fait que l’on développe une dépendance affective au niveau de la nourriture.
Et puis, c’est assez merveilleux, juste le fait de prendre le temps de sentir les aliments lors de la plupart des repas fait que, lorsque je sors, je suis tout de suite davantage réceptive aux merveilleuses odeurs de la nature.
Le fait de m’autoriser à consommer quelques protéines animales (juste une fois par semaine a l’air de me suffire), sans a priori, me permet d’être moins dans la frustration et l’attente de quelque chose « d’autre ».
Une chose qui est également aidante est de me dire que, si je fais un écart, non seulement je n’aurais qu’un plaisir très temporaire et même pas forcément équivalent au plaisir de manger cru, suivi de maux derrière, mais qu’en plus, cela fait perdre la pleine saveur des aliments durant les quelques jours suivants. Ce qui est tellement dommage, quand on apprend à découvrir à quel point les aliments crus peuvent être extraordinairement délicieux ! Et je me dis aussi que manger cru sans être tentée montre un exemple cohérent pour les enfants…

Mehdi et sa copine se régalent de fraises
dsc02778.jpg

Olivier essaye de faire partir sa cicatrice sous la lèvre (qui a pris le soleil, en plus) et en profite pour traiter ses tout premiers mini boutons d’acné.
dsc02779.jpg
Il commence à devenir un beau jeune homme !

Miam, miam, petit dej’ cru
dsc02784.jpg

Petit rhinocéros préparé pour l’anniversaire de Walid…
dsc02785.jpg

Comme je pars en petit séjour instincto avec les enfants dès demain (Olivier avait peur, mais il s’est décidé à tenter l’aventure), je vais essayer d’emporter du crochet à faire car j’ai promis à Walid de lui faire un oiseau.
Et voilà que Mehdi me réclame de lui confectionner un petit ange…
Du travail en perspective, alors que des rencontres m’attendent et, de retour à la maison, plein de choses à faire avec, nous l’espérons, le départ sur la péniche qui s’annonce ;)

Mille soleils…

Créé par le 30 mai 2011 | Dans : Activités, Non classé, Recettes/alimentation, Sorties/vacances

La semaine écoulée a été placée sous le signe de l’alimentation.

Tout d’abord, avait lieu dans la commune une semaine d’activités sous le thème de l’Afganistan. Diverses animations culturelles avaient lieu.
Et notamment un petit cours de cuisine.
dsc02754.jpg

Pour ne pas que les mûres blanches se perdent, j’ai improvisé cette recette :
dsc02758.jpg
Une tasse d’amandes, mixées
Une tasse de mûres blanches, mixées
1/2 cuillère à soupe de caroube
Mélanger et déshydrater.

Salade composée (sans sauce) et « moussaka » à base d’aubergine, échalotte, ail et tomates mixées puis déshydratées.
dsc02759.jpg

Nous avons fait un repas afgan, avec notamment une salade très très bonne !
dsc02761.jpg

Puis j’ai participé à une rencontre d’instinctos, entre adultes.
C’était réellement passionnant et enrichissant !
J’en suis partie tellement inspirée…

De plus, il y avait des tas de choses à goûter et manger, en plus de ce que chacun avait apporté…
dsc02762.jpg
dsc02763.jpg
dsc02764.jpg

J’ai acheté des oeufs de poules, cannes et oies…
dsc02768.jpg

J’ajoute par ailleurs que j’ai beaucoup aimé cet article de Vegan bio : http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/2011/05/pensez-vous-trop-à-votre-nourriture-.html

Quand je suis rentrée, nous avons célébré la fête des mères !
dsc02770.jpg
dsc02774.jpg
dsc02769.jpg
(Walid a improvisé un lion…)

L’éolienne avance toujours, il restera à trouver le bois pour faire les pales !
dsc02771.jpg

Ce midi, je me suis enfin décidée à faire un vrai repas instincto avec les enfants !
Walid a choisi de l’ananas et du pamplemousse, Mehdi une orange et des cerises et moi un pamplemousse et une poire.
dsc02775.jpg

Confiance et accueil

Créé par le 26 mai 2011 | Dans : Non classé

Je voulais partager avec vous ces notes prises en constellation familiale, afin que cela puisse vous inspirer et vous aider sur votre chemin (chaque petit caillou que l’on rencontre sur sa voie compte !)…

Ce qui est important dans les constellations, ce n’est pas ce qu’on apprend, mais ce qui se dévoile…
Nous contribuons à incarner le nouveau monde possible en comprenant notre réel potentiel dans notre coeur.
Ce que je veux chercher, je le crée. La physique quantique nous apprend cela.
L’intention crée la réalité. La réalité n’est pas la matière. Le corps n’est pas un simple ensemble d’organes.

Même quand nous tombons malades, notre corps fonctionne très bien puisqu’il modifie son fonctionnement pour nous aider à affronter une situation stressante. Un sein cancéreux est plus nourrissant, il vient souvent nous dire que l’on materne quelqu’un… L’organe malade canalise un stress. De même, les cellules d’un foie cancéreux sont plus efficaces. Traduit souvent la peur de manquer.

La part matérielle de l’humanité peut tenir dans un petit pois. Le reste, c’est essentiellement des ondes, des informations. Du vide. Nous sommes essentiellement du vide.

Nous sommes des marionnettes de nos mémoires.
Il faut sortir de la conception que l’on va se décharger, libérer d’un fardeau, qui correspond à l’ancienne conception dualiste et infantile du monde. Que l’on va couper des fils. Mais avoir confiance dans mon corps quand il tombe malade !
Tant que l’on est dans la vision moi/les autres, on ne peut pas avancer. Il faut prendre en compte notre part de responsabilité. Accueillir ce que la difficulté peut m’apporter comme force.
Ce que je nie, ce que je refuse m’enchaîne.
Dans les familles où des femmes ont méprisé des hommes, les enfants vont vers des dépendances.
Il s’agit d’accueillir ce que nous sommes, en résonance de ce qui a précédé.
Pour rester fidèle à ses mémoires, on peut saboter sa vie pour rester en équilibre vis-à-vis de ce qui nous a conditionné.
Il faut sortir des attentes (inconscientes) de notre famille.

Notre plus grande réalité, c’est ce qui nous relie. La réalité est comme une toile d’araignée qui relie le monde. Rien n’est séparé.
Chaque cellule a l’information de tout l’univers et tout l’univers reçoit l’information de mes cellules.
Devenir plus conscient me permet de transformer ma vie ET de transformer le monde. Nous avons le pouvoir de nos vies dans nos mains. J’ai la liberté d’accepter mon destin (Jung).

Nos névroses nous ont permis de survivre. Accueillir son imperfection. Il ne s’agit pas de devenir meilleur, mais de devenir plus entier.
Ma colère a un sens, je ne me trompe pas. Mais ce qui va vers la totalité, c’est l’amour.
Mon regard change : j’éprouve de la joie d’être dans le vivant.
C’est le cadeau que la vie offre quand on se laisse porter par le mouvement de la vie.

Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin (Hellinger).
On n’a jamais fini d’ouvrir nos coeurs.

Retrouver notre juste place, en prenant en compte ces facteurs :
- Règle d’appartenance. Quelqu’un qui a été rejeté doit être réintégré. Cela nous fait comprendre au service de qui nous continuons à souffrir.
- Hiérarchie. Je dois retrouver ma place de petit/e face à mes parents pour pouvoir grandir.
- Equilibre entre prendre et donner. Parfois, un ancêtre a trop pris (la vie, de l’argent) et un descendant peut donner sa vie pour réparer ça…

Travail de présence.
Quand on retient la vie quelque part, on est malade, on souffre. Un organe incarne le refus.
Derrière chaque difficulté, il manque quelqu’un à intégrer.
Ce n’est pas l’information qui libère, c’est l’accueil.

Les « bonnes » mères ne sont pas à leur place. Il y a l’amour qui rend malade et l’amour qui guérit.

Ne pas évaluer le travail de la constellation familiale. Ses effets prennent généralement entre 2 mois et 2 ans !

Accueillir le succès ou l’échec avec la certitude que c’est ça dont j’ai besoin.
Quand je n’accueille pas la totalité de ce qui est, je me limite et je limite le monde !
Se recueillir : aller dans son centre, là où il y a du vide.

Tourner le dos à sa famille, c’est regarder vers la mort. On n’est pas porté par la force de ses ancêtres.

Fille à papa : on se croit meilleure que la mère. Le masculin et le féminin ne sont pas équilibrés.

En constellation, on voit qu’on a un père et une mère et qu’ils ont fait ce qu’ils ont peu, avec leur histoire. Ce, qu’ils nous aient donné de l’attention ou pas. « Avec la vie, vous m’avez donné l’essentiel ». Admettre qu’on est le petit pour grandir. « Je reçois la vie au prix qu’elle vous a coûté et qu’elle me coûte. Je ferais quelque chose en votre honneur pour ne pas que tout cela ait été vain ».
Nous sommes intriqués dans nos relations douloureuses.
Pardonner à quelqu’un, c’est le figer dans une situation de faiblesse. De plus, celui qui se sent innocent, c’est lui qui est le plus violent…

N’importe quelle peur, c’est toujours une peur de vivre. Vivre, c’est oser.
Mais nos peurs nous ont permis de survivre. Les phobies sont révélatrices des limites de chacun. Mais elles nous limitent, précisément. Il ne s’agit plus de survivre, mais de vivre.

Plus j’attends le partenaire idéal, plus je n’ai pas laissé de place à ma mère.
C’est la mère qui détermine l’accès au père.

« Merci pour la vie. Tes défauts m’ont fait grandir. Si je ne te remercie pas pour la vie, je ne la prends pas réellement, je ne suis pas vraiment en vie. »
Il est essentiel d’être en paix au pied de ses parents.
On n’a pas de mère parfaite de rechange. On n’est pas à sa place quand on cherche autre chose !
Ceux que ne sont pas en paix avec leur mère ratent beaucoup de choses. (cf « Le paradis est aux pieds des mères »)
Je ne suis pas meilleure que ma mère.
Des parents dont le coeur est ailleurs : « Je vous laisse vos poids. Tels que vous êtes, vous êtes les BONS parents pour moi (on n’en a pas d’autres !). Vous avez fait ce que vous avez pu avec votre histoire. Vous m’avez donné la vie. Avec la vie, j’ai l’essentiel. J’en ferais quelque chose en l’honneur de vous tous ».

J’aime quelqu’un quand j’accepte son destin.
Et que je ne veux pas le changer. Que j’accepte que nous soyons soumis à quelque chose de plus grand.

Je grandis quand j’accepte quelque chose que je refusais.
La vie nous montre les pas qu’on a à faire.
Ce qui me dérange : chemin d’amour qui me montre ce que je ne voulais pas voir.

Mettre ses enfants dans le sens des aiguilles d’une montre (dans l’ordre où ils sont nés), par exemple lors des repas à table, cela les apaise, en général.

Si l’on a des enfants et que l’on en veut (inconsciemment ou non) au conjoint, l’enfant n’est pas libre. Il est souvent attiré par le parent « rejeté ». « Merci pour ce que nous avons partagé (le bon comme le mauvais). Merci pour nos enfants. Tu as le bon père/la bonne mère pour nos enfants ».

Le cas des fausses couches ou IVG. Les enfants non-nés sont au service du destin familial. Ils peuvent se sacrifier pour nous (même chose pour nos proches qui décèdent). « Merci d’avoir partagé ce temps avec moi. Merci pour ton amour. J’aurais aimé te voir grandir. Je vivrais ma vie pleinement en ton honneur. »
Intégrer ces enfants dans la fratrie.

Prendre racine de ses ancêtres.
La force des femmes vient des mères, celles des hommes vient des pères.
Quand on soutient quelqu’un, on n’est pas à sa place et on empêche l’autre de grandir.
Avoir des reproches à l’égard de ses parents, c’est les juger, ce n’est pas dire oui à la vie. C’est donc aller vers la mort.
Dire oui à ses parents, c’est dire oui à la vie.

Apprendre à faire confiance en le destin de ses enfants.
Plus je m’inquiète pour quelqu’un, plus je le mets à mon service. Il y a une part de sacrifice chez celui pour lequel on s’inquiète.

Travailler sa colère et sa rage peut être sans fin.
La colère est un élément secondaire qui s’est installé sur l’impuissance.
Une fois qu’on a senti son impuissance, on lâche la colère. Mieux vaut aller vers les zones douloureuses.
La vie nous met devant les situations dont on a besoin.
Plus je traverse ces situations avec confiance, plus je grandis.

Juger quelqu’un constitue un obstacle à l’amour.
« Ce qu’il y a de plus grand dans un être humain, c’est ce qu’il a d’égal avec tous »
Le bonheur, c’est être à sa place, en paix avec ses parents, son partenaire, ses enfants et le monde tel qu’il est. La joie du vivant accompagne cette paix.
Quand je suis dans l’accueil, je suis étonnée par la joie qui m’est donnée.

dsc026051.jpg

Force végétale

Créé par le 24 mai 2011 | Dans : Activités, Creations, Non classé, Recettes/alimentation

Je me sens beaucoup mieux ces derniers jours et je retrouve vraiment le plaisir de tirer mon énergie d’aliments vivants, tout comme de partager des moments de joie avec les enfants.

dsc02732.jpg
La force est avec moi ;)

J’avais commandé des graines, pour confectionner des cadeaux… Je me suis donc fait le collier ci-dessus et ma mère m’avait justement ramené un bracelet en graines de Cuba…

Pour commander des graines : http://www.sitegrainesdumonde.com

J’ai offert plusieurs colliers, ainsi que ce chapelet :
dsc02726.jpg

Mehdi, tout heureux avec un collier de dentition en larmes de job et un collier en prêt
dsc02727.jpg

Pique-nique avec mon grand-père
dsc02723.jpg
Les enfants mangent le cru avec joie quand il n’est pas imposé (d’autres fois ils se jettent sur les préparations cuites, mais sans gluten ni plv). Et ils adorent ces barres crues, c’est leur passion du moment : http://gourmies.fr Je n’ai pas encore réussi à trouver de quoi rivaliser ;)

D’ailleurs, le numéro de Grandir Autrement sur le cru est paru :
http://www.grandirautrement.com/numeros/29/
Et on trouve de très nombreux compléments web sur le blog du magazine, dont ces très nombreux témoignages : http://blog.grandirautrement.com/index.php/post/2011/05/18/Temoignages-%3A-les-differents-courants-de-l-alimentation-vivante
Je vous invite à les découvrir, je trouve ces expériences tellement inspirantes !

Petit chien en feutrine, à partir de ce patron (mais un peu différent) :
http://www.redroofpatterns.com/2011/04/free-felt-pattern-mini-jack-russell.html
dsc02734.jpg
J’ai aussi fait un labrador, comme ça mes deux petits lutins en ont chacun un.
En ce moment, alors qu’on se prépare à partir sur la péniche en juin, les enfants réclament un chien. Après y avoir réfléchi, on pense en adopter un là-bas…

C’est intéressant que Mehdi tienne tellement à vivre aux côtés d’un chien (il rêve aussi d’un mouton), lui qui a une telle peur des chiens et des animaux en général depuis tout-petit (déjà bébé, il hurlait à la vue d’un canard de bain, par exemple)… Je sens qu’il est en train de passer un cap et qu’il est à la fois un peu craintif mais très attiré par le monde animal.
Je viens de lire L’enfant et l’animal, conférence publiée par l’école de Chatou, cela m’a d’ailleurs beaucoup apporté sur mes réflexions sur les relations que les hommes (et les enfants) entretiennent avec le monde animal !!!!! Cette série de publication de conférences est vraiment extrêmement enrichissante.

J’ai vraiment plaisir à voir comme mes enfants évoluent en ce moment : ils ont tous grandi physiquement et mûri, aussi !

Nous avons participé à un spectacle hilarant, donné par un vieil ami : http://www.uneuro.org/theatre.html
dsc02736.jpg
dsc02739.jpg

Dimanche, j’ai fait une seconde journée de constellation familiale, c’était encore d’une richesse…
Le midi, des participants mangeant cru m’ont proposé d’aller cueillir des mûres blanches. C’est le première fois que j’en mangeais des fraîches, je ne savais même pas que ça poussait en France !
dsc02742.jpg
Par contre, nous n’avions vraiment pas beaucoup de temps, je n’avais pas de récipient, je suis repartie un peu frustrée et sur ma faim…

Alors, nous y sommes retournés en famille le lendemain !
Voici le mûrier :
dsc02748.jpg
La route jonchée de mûres blanches que personne ne ramasse
dsc02749.jpg
La personne chez qui une partie des mûres tombe dans son jardin nous a chaleureusement invités à ramasser les mûres dans son jardin, pour le débarrasser de ces mûres qui collent aux chaussures. Quelle aubaine !
J’ai tellement apprécié ces moments de cueillette, et encore plus hier, où j’étais carrément à quatre pattes dans l’herbe en train de me régaler de multitudes de mûres que j’amenais directement de l’herbe à mon palais ;)
Je trouve que ramasser à même le sol est encore plus grisant que de cueillir…
Et je rêve d’un monde où l’on pourrait encore se nourrir de ce que l’on trouve, partout, où toutes les bontés de la nature seraient à tout le monde…
En attendant, nous avons fait une belle récolte !
dsc02750.jpg

Mehdi adore toujours autant casser des noix et, à présent, il les mange aussi ! Essentiellement les noix de macadamia, mais un petit peu les amandes aussi.
Il se sert tout seul, quel plaisir pour lui que cette autonomie !
dsc02743.jpg

Et la lumière…

Créé par le 19 mai 2011 | Dans : Activités, Creations, Non classé, Recettes/alimentation

Ces journées ont été assez épouvantes pour moi : difficulté à demeurer complètement dans le cru, liée aussi de la difficulté à  traverser le mois de mai et les souvenirs qui peuvent y être liés… Finir aussi de digérer le traumatisme de l’agression, affronter la dernière attente avant le départ vers la péniche pour les travaux, courant juin, etc.

Les journées ont tout de même été riches…

Walid a participé à  un atelier de fabrication de cerf-volants. Tous ceux qui y auront participé dans la ville feront voler leur cerf-volant, dans une dizaine de jours…
dsc02653.jpg

Mon chum a allumé une diode avec le moteur achevé de l’éolienne !
dsc02651.jpg

Lait d’amandes aux boutons de rose, mmmh !
dsc02658.jpg

Ecossage de petits pois
dsc02659.jpg

De bons légumes et leurs sauces (sauce petits pois et sauce poivrons dont j’avais donné les recettes sur ce blog)
dsc02664.jpg

Ma première vraie création en bois !
ça a été long car le bois était vraiment dur et j’ai longtemps cherché la grosse lime à bois aussi ;)
J’ai d’abord travaillé sur une « longue » branche, pour faire un roi et un abreuvoir…
dsc02706.jpg
dsc02707.jpg
Puis j’ai coupé
dsc02708.jpg

Couscous à l’orge (et en légumes : courgettes, patates douces et petits poivrons rouges)
dsc02711.jpg

Crème de chia selon cette recette, avec de la caroube en plus…
http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/2011/05/entremet-de-chia-aux-fraises.html
dsc02712.jpg

Hier, nous sommes allés à un conte musical ambulant, c’était très chouette, il fallait même retrouver des cailloux verts le long du chemin
dsc02714.jpg
Ensuite était organisé un goûter, puis un spectacle avec une « vraie » conteuse.

Et j’ai passé une soirée mémorable avec des amies.
ça a été extraordinaire, j’ai senti tout au long de la journée se dénouer des blocages en moi et je me suis sentie dans une vraie paix intérieure…

Walid a fait un dessin de coq à offrir à sa tante
dsc02720.jpg

Cuisine sans gluten…

Créé par le 09 mai 2011 | Dans : Activités, Creations, Non classé, Recettes/alimentation

Tout d’abord, un peu de crusine :

Crème de petits pois
des petits pois écossés
des amandes épluchées
quelques feuilles de menthe
Mixer
dsc02606.jpg

« Gâteaux » à la caroube
Une tasse de sarrasin germé
1 c à s de caroube
7 dattes
Quelques noix grossièrement pilées
2 c à s de farine de mesquite
Mixer les 3 premiers ingrédients et ajouter le reste. Former des boules et mettre au réfrigérateur.
dsc02607.jpg

Samedi, j’ai animé un atelier de cuisine sans gluten (ni produits laitiers), c’était très chouette de partager son expérience.
Nous avons fait des galettes de lentilles corail, des gâteaux aux noisettes
dsc02609.jpg
des tuiles amandes et citron
dsc02610.jpg
des lasagnes et de la salade !
dsc02612.jpg
dsc02611.jpg
et aussi des pancakes.
Si vous le désirez, je peux vous envoyer les recettes…

Puis nous avons campé chez des amis. Quelle belle soirée sous les étoiles !
dsc02639.jpg

Hier soir, j’ai testé la pizza sans gluten ! J’ai été impressionnée par le résultat de cette recette de pâte à pizza sans gluten…
dsc02643.jpg

J’ai fait une tranche de jacque en crochet ;)
J’en ai fait une très grande partie quand j’allais dans le parc et j’ai aimé voir les enfants fascinés ou intrigués par ce que je faisais. Une seule petite fille avait déjà vu un crochet et savait même en faire (elle m’a dit « je sais aussi faire avec les bâtons ! » (tricot)…)
dsc02649.jpg

En jaune
Monter 8 ml et fermer par une mc pour former une boucle
2 ms dans chaque maille
2 ms dans une m, 1 ms, etc.
2 ms dans une m, 2 ms, etc.
2 ms dans une m, 3 ms, etc.
2 ms dans une m, 4 ms, etc.
2 ms dans une m, 5 ms, etc.
2 ms dans une m, 6 ms, etc.
2 ms dans une m, 7 ms, etc.
Fermer
En faire deux.

En blanc (plutôt cassé)
Monter 8 ml et fermer par une mc
2 ms dans chaque maille
Monter 30 ml et faire 1 ms dans la troisième maille du cercle, en partant de là où les ml ont commencé
Répéter 5 fois.
Fermer
En faire deux

En marron clair
Monter 4 ml et fermer par une mc
2 ms dans la première maille, 2 ms dans la seconde, 1 ms, 1 ms
2 ms dans la première maille, 2 ms dans la seconde, 2 ms dans la troisième, 1 bride, 1 bride, 1 bride. Fermer.
Faire 10 « noyaux » ainsi.

En marron, laine bouclée
Monter 50 ml
1 ml, rang de ms
1 ml, rang de ms
1 ml, rang de ms

Fermer.
Assembler…

Un peu de cuisine

Créé par le 06 mai 2011 | Dans : Activités, Creations, jeux, Non classé, Recettes/alimentation

Cette semaine, j’ai fait un peu plus de cuisine.
Walid rêvant d’une tarte aux épinards, j’ai fait une pâte avec des lentilles vertes que nous avons moulu au moulin à café.
dsc02584.jpg
J’ai fait bouillir dans l’eau et étalé sur une plaque de cuisson, puis j’ai ajouté les épinards mixés mélangés avec de l’oeuf. Puis mis au four.

Walid aussi a confectionné sa tarte aux épinards…
dsc02595.jpg
Et les lutins m’ont préparé à manger ;)
dsc02590.jpg

J’ai fait un melon, en faisant ainsi :
en orange
4 ml
1 : 5 br dans la 1ère maille
Remplacer la première bride de chaque rang par 3 ml
2 : 2 br dans chacune des brides et ml du rang précédent
3 : « 2br dans la br du rang précédent, 1 br dans la br suivante », etc
4 : 1 br dans la br du rang précédent, 2 br dans la br suivante, etc.
5 : comme rang 3 puis couper le fil
6 : avec vert foncé, 1 rang de ms et couper le fil
7 : Avec vert clair, 1 rang de ms et fermer

Broder pépins

En faire 2 et crocheter une tranche en vert :
Monter trois mailles en l’air
2 ms
2 ms dans la 1ère m, 1 ms
2 ms dans la 1ère m, 1 ms, 2 ms dans la m suivante
etc. Jusqu’à la largeur désirée
rangs de ms jusqu’à la moitié
Diminuer…

Remplir et coudre.
dsc02598.jpg
Sauf que je n’ai pas eu le courage de broder les pépins ;)

Recette avec des haricots coco :
http://www.marmiton.org/recettes/recette_haricots-plats-coco-a-l-huile-d-olive-recette-libanaise_84055.aspx
dsc02597.jpg

Hier, c’était la journée des sages-femmes, celle qui m’a accompagné pour la naissance de Mehdi avait organisé un petit rassemblement, c’était très chouette.
Et j’avais emmené cette amie de Walid et son magnifique ensemble malien.
dsc02599.jpg

Des courgettes séchées, miam !
dsc02600.jpg

Un peu de dessin…
dsc02601.jpg
dsc02603.jpg

Les roses fleurissent
dsc02605.jpg

Travail du bois et fruits en folie

Créé par le 03 mai 2011 | Dans : Activités, Creations, jeux, Non classé

J’ai reçu mes derniers cadeaux d’anniversaire, de la part de membres de ma famille : des outils à bois !
Je rêverais de réaliser des choses comme ça…
http://www.duofiberworks.com/journal/2011/1/6/obscure-craft-book-thursday-german-wood-carving-books.html
En attendant, j’avais déjà cet ouvrage en allemand, qui donne des idées de réalisations (juste en regardant les images car je ne maîtrise pas du tout l’allemand…).

Ma toute première création :
dsc02572.jpg
Là j’ai commencé à essayer un personnage plus grand : le bois étant dur, je pense que ça va me prendre un certain temps, mais je trouve que c’est un vrai bonheur de tailler le bois… et aussi de partir de matériaux que l’on trouve bruts dans la nature !

Jeux libres…
dsc02574.jpg

On récupère les noyaux et graines…
Les noyaux de jacque ont de beaux reflets !
dsc02576.jpg

Ces derniers jours, nous n’avions presque plus de légumes alors les enfants n’ont pas beaucoup mangé cru, à part quelques fruits…
Comme ils réclamaient des biscuits notamment, j’ai testé quelques recettes de gâteaux sans gluten (ni plv ni oeufs) « au pif » avec des fruits qui avaient besoin d’être rapidement consommés…
Ici, un gâteau aux oranges :
dsc02578.jpg

Avocat en feutrine inspiré de ce blog : http://elleadesailes.canalblog.com/archives/2010/02/19/16966183.html
dsc02513.jpg
dsc02514.jpg

Et cet ananas au crochet que j’ai improvisé, dont je ne suis pas peu fière ;)
Même si les couleurs ne sont pas réellement les plus idéales
dsc02580.jpg
Corps de l’ananas : Monter 8 ml
R1 : 2 ms dans chaque maille (16 m)
R2 : Faire 4 brides dans une même maille, mais seulement tous les deux mailles
R3 : 4 br dans chaque intersection de brides
R4 : comme R3
R5 : 5 br dans chaque intersection de brides
R6 : comme R5
R7 : comme R3
R8 : comme R3
R9 : 3 br dans chaque intersection de brides
R10 : 2 br dans chaque intersection de brides
R11 : 2 br dans chaque intersection de brides
« Tête » de l’ananas : changer de fil (vert)
R12 : un rang de ms
R13 : 2 ms dans une maille, 1 ms, etc.
R14 : comme R13
R15 : monter 7 ml, 1 mc dans la deuxième maille en partant du crochet, 1 ms dans les 2 m suivantes, 1 demi-bride, 2 brides, 1 mc dans 3 mailles après la début de la feuille. Renouveler les feuilles jusqu’à avoir fait le tour du rang. Fermer.
Faire un deuxième « rang » de feuilles, plus bas, en commençant par piquer dans le milieu de la « tête » de l’ananas. Monter 7 ml, 1 mc dans la deuxième maille en partant du crochet, 1 ms dans les 2 m suivantes, 1 demi-bride, 2 brides, 1 mc dans 2 mailles après la début de la feuille. Renouveler les feuilles jusqu’à avoir fait le tour du rang. Fermer.
Pédoncule : Utiliser un fil marron
Piquer dans le premier rang du corps de l’ananas et faire 8 ms tout autour du rang. Fermer. Fermer le pédoncule.

Une chanson et un spot télévisé (si vous n’avez pas eu l’occasion de le voir à la télévision…) dans le cadre de la Journée de la non violence éducative :
http://www.karimba.fr/cd/Nouvelles%20chansons/lafessee.htm
http://www.fondation-enfance.org/Une-campagne-choc-qui-va-faire

1...345678

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres